Info-Verte octobre 2018 – Des couleurs pour la santé

Des couleurs pour la santé

Sylvie Mireault, naturopathe-herboriste

Le mois d’octobre comble nos yeux et nos cœurs avec son cortège de couleurs, nous rappelant l’importance de celles-ci dans notre vie, jusque dans notre alimentation. À ce titre les bioflavonoïdes méritent notre attention, en particulier les proanthocyanidines, protectrices du collagène et des tissus vivants. Originairement appelées vitamine P, − pour « (facteur de) Perméabilité capillaire », − en raison de leur action sur la perméabilité des vaisseaux sanguins, les flavonoïdes sont aussi connus sous les noms de flavones ou flavines. Ces composés phénoliques, qui constituent les pigments hydrosolubles de fruits, de légumes, de graines, de feuilles, d’écorces et de fleurs, sont de puissants opposants des radicaux libres qui, sans la résistance des antioxydants, seraient très toxiques pour nos cellules. 

Ainsi les pigments rouges, bleus et violets appelés anthocyanines, nous protègent des accidents vasculaires cérébraux et des maladies cardiaques, en renforçant les vaisseaux capillaires. Les pigments rouges se localisent à l’état naturel dans les canneberges, les tomates, les poivrons rouges, les framboises, les fraises et les pommes non pelées, alors que les pigments bleus et violacés se retrouvent dans les mûres, les myrtilles (bleuets) et la peau des raisins…

Tant qu’aux flavones, elles désignent le contenu biochimique présent dans certains aliments colorés en jaune ou orangé, tels que la pulpe et le zeste des citrus (citron, orange, pamplemousse). Parmi celles-ci, la quercétine soulage les réactions allergiques et inflammatoires des voies respiratoires et la silymarine  protège notre foie et traite les troubles hépatiques liés à l’alcool.

Les isoflavones. comme la génistéine, agissent plutôt sur les récepteurs d’œstrogènes, réduisant les bouffées de chaleur. Les flavanones comme la naringine, inhibe la croissance de certains types de cellules cancéreuses impliquées dans le cancer du sein…

Parmi les meilleures sources de flavonoïdes, notons une classification d’après J.-F. Balch :

Classes de flavonoïdes Éléments actifs Sources naturelles
Flavanols

Catéchines

Épicathéchines

thé vert, écorce de pin, peau et pépins de raisins

canneberges, écorce de citronnier

(Pro)anthocyanidols Oligomères de catéchines mûres, feuilles de myrtilles,
de bouleau, de ginkgo,extrait de pépins de raisin, d’écorce de pin
Flavones

Quercétine

Kaempérol

oignons, pomme, ginkgo biloba,

silymarine (artichaut, zeste d’agrumes)

Flavanones

Hespéridine

Naringine

peau de citrus

pamplemousse

Isoflavones Génistéine et Diadzéine fèves de soja

              

Les flavonoïdes avec leurs vertus antioxydantes, renforcent notre système immunitaire et nous aident à prévenir le cancer et le durcissement des artères. Les beaux  pigments des flavonoïdes les rendent attrayants dans notre assiette, mais si nous reconnaissons en plus leurs nombreuses vertus, nous voudrons leur faire honneur en les invitant à notre table chaque jour. 

Vive les couleurs, source de santé et de réconfort !      

Joignez-vous à nous pour les mini-cours grand public
@ L’Académie HerbHoliste en septembre 2018 

2018-10-03T11:15:49+00:00